Posted on

L’affiche de février par Olya

Illustration par Olya
Olya a illustré le poster du mois offert avec la surprise de février. Découvrez son interview :

1.Peux-tu nous dire quelques mots sur toi et ton parcours?

Je m’appelle Olya Tsikhanchuk, j’ai 32 ans, et je viens de Biélorussie. Mais depuis 5 ans je vis dans une petite ville de la Finlande, Nykarleby, avec mon mari Anders, notre fils Alfred et notre chien Lumi. Notre fenêtre donne sur une forêt où on aime se promener en été et skier en hiver! Nous sommes une famille très active qui aime mener de tout nouveau projet mais rêvons également d’avoir une vie plus apaisante, un mode de vie plus « slow». Quand j’ai décidé de venir m’installer en Finlande, j’étais persuadée que j’allais trouver rapidement un poste en tant que professeure d’anglais. Mais vivant dans une très petite ville, il n’y avait pas beaucoup d’opportunités professionnelles pour moi. C’est ainsi qu’à 28 ans, avec un petit garçon de 11 mois allaité, je me suis lancée dans des études d’art à l’école Art School à Jakobstad dans une nouvelle langue pour moi, le suédois. C’était un vrai challenge, mais je savais que c’était la seule option. Aujourd’hui j’étudie à temps plein et je gère ma propre entreprise Toto Olya Design !

 

2.Peux-tu nous dire l’histoire derrière cette œuvre?

Je l’ai réalisée lorsque je recherchais désespérément mon propre style comme beaucoup d’artistes, de designers ou encore d’illustrateurs. Nous cherchons constamment à nous différencier des autres, avoir un style unique, notre propre patte ! En ce moment je dirais que mon style est coloré, joyeux et simple.

 

3.Tu dessines beaucoup des animaux sauvages (lion, léopard, zèbre etc.), tu peux nous en dire plus?

Est-ce que la protection animale est quelque chose qui te tient à coeur? J’adore les animaux, enfant je voulais même devenir vétérinaire. J’ai envie de dessiner des animaux colorés, fantastiques et peut-être même un peu magiques, des créatures qu’on aime, respecte et dont on prend soin. Mais j’adorerais faire partie d’un projet plus concret qui sauverait réellement des animaux sauvages.

 

4.Qu’est-ce qui t’inspire?

Mon inspiration vient de mon désir intérieur de toujours faire de mon mieux, d’avoir un travail qui me permet de subvenir aux besoins de ma famille tout en faisant ce que j’aime. Je suis inspirée par les projets que je réalise, des personnes avec qui je travaille, des événements du quotidien, par tout ce que je vois et observe autour de moi.

 

5.Tu es maman d’un petit garçon, as-tu remarqué un changement dans ta manière d’aborder la création depuis que tu es mère?

Je suis devenue artiste à la naissance de mon fils. D’une certaine manière c’est lui qui m’a poussée dans la création. Je voudrais qu’il soit fier de moi. Mon plus grand souhait serait de voir mon fils s’épanouir plus tard en faisant ce qu’il aime faire. Je pense que mon style est assez « naïf ». J’aimerais faire évoluer mon style vers quelque chose de plus «mature », même si je pense qu’il n’y a pas forcément une ligne entre un style « naïf » et un style «mature ». J’encourage d’ailleurs tous les adultes à retrouver leur âme d’enfant et de juste s’amuser sans trop se prendre au sérieux !

 

6.Quel est ton souhait pour notre belle planète et le futur de ton fils ?

Mon souhait serait qu’on prenne un plus grand soin de la planète, qu’on la respecte davantage et qu’on prenne le temps de réfléchir à toutes nos décisions de manière écologique et éthique. J’espère que nos enfants n’auront pas à nettoyer tout le désordre qu’on a créé et qu’ils seront fiers de toutes nos actions pour résoudre tous les problèmes actuels. Mon souhait serait également qu’on vive dans un monde plus égalitaire dans tous les domaines. Je suis peut-être utopiste, mais je ne peux pas me résoudre à penser que c’est trop difficile à réaliser et donc laisser faire sans agir !

 

 

@olyatikh