Publié le

Clic-clac, on part en bivouac !

Clic-clac, on part en bivouac
avec Nina, Lionel, Romy et Gaspard

Après avoir vécu entre montagnes, gorges et collines, à Trièves (Isère 38), Nina, Lionel, Gaspard (10 ans) et Romy (8 ans) sont allés se nicher au pied des hauts sommets du massif du Vercors ; un écrin de verdure, à flanc de montagnes, qui permet à la petite famille d’être de toutes les aventures…

Nina est de ces mamans qui ont mille vies en une… L’ancienne journaliste et photographe, reconvertie en professeur des écoles, qui voulait poser ses valises pour voir grandir ses petits, a fini par réaliser son rêve d’enfant : fabriquer des jouets écologiques !

Son mari, Lionel, écrivain et journaliste, spécialisé dans la transition écologique (Le pouvoir d’agir ensemble, ici et maintenant : entretiens – Rob Hopkins, Le cercle vertueux – Vandana Shiva – Nicolas Hulot…), à aidé sa chère et tendre à exaucer son souhait (en l’accompagnant sur la recherche d’artisans), sans pour autant raccrocher sa sacoche de reporter ! Laissez-moi vous présenter ce joyeux tandem de colibris.

 

Je n’hésite pas à non plus à jouer !

 

Nina, Lionel, Gaspard et Romy vivent dans un petit chalet douillet, sans TV. Comme me l’explique cette maman, amoureuse de la nature, si l’absence « d’écran » implique un investissement un peu plus important de la part des parents, elle est source de fabuleux moments de partage et de découvertes.

« Si nos enfants s’occupent parfois tout seuls, être force de propositions est très enrichissant ! Il m’arrive, ainsi, de proposer une balade, laquelle nous permet de voir arriver les petits fruits, les champignons, le givre, l’éclosion des bourgeons et de vivre en harmonie avec les saisons… Je peux également inviter mes enfants à un -atelier pizza-. Rien de tel que de faire la pâte et de choisir les ingrédients, avant de passer à la dégustation ! Je n’hésite pas à non plus à jouer ! Il suffit, bien souvent, d’une petite introduction au jeu, pour que Romy et Gaspard s’inventent toute une histoire!»

 

Consciente que les enfants imitent nos comportements, nos gestes, se les approprient, les intègrent et surtout les ré-inventent à leur sauce, Nina et Lionel n’ont de cesse de montrer et d’expliquer leurs éco-gestes:

 « Gaspard et Romy jouent à l’éco-quartier, s’amusent à récupérer la fausse eau de pluie pour doucher leurs petits amis, installent petit potager, poêle à bois et autre éolienne pour le confort des habitants de leur maisonnette en bois… ».

Nina, s’est ainsi aperçue que chacun de ses enfants menait un petit combat bien à lui. En ce qui concerne Gaspard, il s’agit de « boycotter » le Coca-Cola. Quant à Romy, elle met un point d’honneur à refuser les pailles en plastiques qui lui sont souvent proposées…

Dans la famille Astruc, toutes les occasions sont bonnes pour vivre au plus proche de la nature : 

« Quand la fin de la semaine sonne, aussitôt sortis de l’école, on voyage en mode nomade, on enfourche les vélos pour grimper les cols ! « Nous avions déjà ce mode de vie quand ils étaient tout petits ! À l’époque, on partait avec deux carrioles relativement chargées ! Et puis, les années ont passé et nous avons appris à nous délester. Aujourd’hui, Gaspard a son vélo à vitesse, tandis que sa sœur est sur le vélo suiveur… Et Nina s’empresse d’ajouter : « S’il est bien une chose que j’ai envie de dire à tous enfants, c’est bien celle-ci : Jouez plus que jamais, dehors, dedans, sous la pluie et dans le vent !».

 

Voyager sans se presser, en toute simplicité, sans laisser de traces… contempler, savourer l’eau fraîche d’une fontaine, l’ombre d’un arbre, des fruits sauvages à glaner, redécouvrir de l’ordinaire extraordinaire, avoir la chance de se perdre pour mieux se trouver… une kyrielle de jolies valeurs que nos parents-voyageurs ont à cœur de transmettre à leurs jeunes pédaleurs. Et quand on interroge les enfants sur leurs vagabondages, eux d’en re-demander !

Jouez plus que jamais, dehors, dedans, sous la pluie et dans le vent !

 

Comme on les comprend, imaginez… un bivouac sauvage sur les sommets, une petite toilette improvisé dans un torrent enchanté, un petit feu improvisé, des saucisses grillées, des hermines ou des bouquetins qui s’invitent durant la soirée, la voie lactée, le petit-déjeuner avec le soleil qui pointe le bout de son nez devant un paysage à en avoir le souffle coupé… comme autant de petits rituels magiques et de souvenirs au goût d’éternité.

Imaginez… un bivouac sauvage sur les sommets, une petite toilette improvisé dans un torrent enchanté, un petit feu improvisé

 

Voilà un tandem plein de panache, prêt à braver les montées et les éléments pour fendre la bise et s’offrir, in fine, une complicité avec la nature, avec leurs enfants et de vrais moments de liberté.

Tous ces plaisirs, à portée de mains, toutes ces occasions de jouer les Robinson, ce serait dommage de s’en priver, non ?

 

 

Par Marie Cochard
Journaliste et auteure Slow

Marie est journaliste slow, auteure de “Les épluchures, tout ce que vous pouvez en faire » et de « Notre aventure sans frigo » et directrice de la publication du magazine Druidéesse. Découvrez son blog.