Posted on

Des Mercis et des Mercredis avec Aurélia Blanc – « Tu seras un homme féministe mon fils! »

Des Mercis et des Mercredis avec Aurélia Blanc

Nous sommes particulièrement honorées qu’Aurélia Blanc, autrice de l’indispensable livre « Tu seras un homme féministe, mon fils! – éditions Marabout. », ait accepté de répondre à notre portrait Merci Mercredi. Cette journaliste engagée sévit chez Causette et a récemment écrit  un « manuel d’éducation antisexiste pour des garçons libres et heureux »  que nous recommandons de toutes nos forces à TOUS les parents. Ce livre est une mine d’or d’informations, recherches fouillées, partages d’expériences et conseils totalement INDISPENSABLE. À lire de toute urgence et à offrir à tous les parents que vous croisez.

 

 

Tes parents?

Je les remercie de m’avoir laissée libre de choisir ma voie et de m’avoir toujours encouragée dans mes projets (même quand ils n’y croyaient pas vraiment). Ils m’ont aussi appris à cultiver une certaine ouverture sur le monde, en m’incitant à lire, à m’informer, à débattre…quitte à devoir supporter ensuite une gamine rebelle!

 

 

Ton enfant?

C’est un peu convenu, mais je le remercie tout simplement d’être lui, plein de sourires, de câlins et d’appétit pour la vie. J’aime aussi son espièglerie et son humour balbutiant (ça promet!). Et puis, disons le franchement, je le remercie infiniment d’être une marmotte et nous laisser le dormir le matin!

 

 

À toi-même?

Je n’en n’ai pas vraiment l’habitude, mais je si dois me remercier pour quelque chose, c’est d’avoir cru dans mes rêves et d’avoir persévéré pour me réaliser, là où je le voulais vraiment.

 

 

À la planète?

Merci de nous offrir un écosystème vivable, et de nous offrir tant de beauté et d’immensité.

 

 

Une personne qui t’inspire au quotidien?

Ma grand-mère paternelle, pour sa force de caractère et l’indépendance qu’elle a su conquérir. Et plus largement, beaucoup de femmes que je côtoie, que je lis, et qui m’impressionnent par leur volonté, leur force, leur créativité.

 

 

Un·e artiste?

Virginie Despentes, pour son regard acéré, ses mots si justes et sa propension à raconter les marges. J’ai commencé à la lire il y a quinze ans, ça a été une révélation, et je ne l’ai pas lâchée depuis.

 

 

Une personne qui t’inspire sur Instagram?

Vous allez penser que je vis dans une grotte, mais je ne suis pas sur Instagram… et ça me convient très bien!

 

 

Quand tu étais petite?

Mes meilleurs mercredi étaient ceux où je passais mon après-midi à la bibliothèque municipale, à bouquiner et à choisir les livres que j’allais emprunter pour la semaine suivante. Une fois à la maison, je me jetais sur celui qui me faisait le plus envie, et quand, en plus, je pouvais le lire dans mon bain, c’était le paradis.

 

 

Avec tes enfants?

Je travaille toute la semaine, mercredi compris, donc pour le moment, je préfère clairement les week-end, pendant lesquels j’aime faire des choses simples : on va au parc, on fait de la peinture à doigts ou on dessine avec des feutres… J’adore voir mon fils s’émerveiller de ces petites choses. Et je n’aurais pas cru dire ça un jour, mais jouer à cache-cache avec lui et l’entendre rire aux éclats, c’est vraiment l’éclate.

 

 

Du futur?

Un après-midi à faire du cirque? A jardiner dans un jardin partagé? J’espère qu’il seront variés et ressourçants.

 

 

De l’angoisse?

Un mercredi pluvieux coincée seule chez moi avec un enfant survolté. Ou pire encore : un mercredi pluvieux à devoir assister à un n-nième match de je-ne-sais-quel-sport à 2h de route de chez moi. Une certaine idée de l’enfer…

 

 

De rêve?

Une journée à la campagne, à se balader, cueillir des fleurs, ramasser des feuilles, regarder les escargots, manger des fraises sauvages… La farniente au grand air, quoi.

 

 

Le plus créatif?

Un après-midi où l’on invente une chanson, où l’on se déguise ou que l’on crée un spectacle… et peut-être même tout ça à la fois.

 

Le plus cool?

Un mercredi que l’on partage avec des copains, des copines…ceux des petit·es comme ceux des grand·es.

 

 

Le plus mémorable?

Difficile à dire, puisque mes mercredi sont plutôt des samedis. Mais la bonne nouvelle, c’est qu’il reste encore à vivre, ce mercredi mémorable!

 

TWITTER : @aureliablanc